Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 avril 2012 7 22 /04 /avril /2012 22:18

Nous tenons les clefs du futur

 

Que vous êtes nombreux ! Mes amis, pour autant qu'elles soient fiables, les premières estimations qui nous sont données nous permettent de tirer quelques enseignements.

 

Le premier enseignement qui s'impose est que notre peuple semble bien déterminé à tourner la page des « années Sarkozy ». Le total des voix des droites, dans toutes leurs composantes, recule par rapport à 2007. Mais l'extrême-droite est à un haut niveau : nous avons donc eu raison de concentrer notre campagne sur l'analyse et la critique radicale des propositions de l'extrême-droite. Nous avons eu raison de le faire, et si nous ne l'avions pas fait, peut-être le résultat, ce soir, serait-il encore plus alarmant. Il l'est ! Alors c'est le moment pour moi de dire combien nous nous sommes sentis seuls, à certains moments, dans cette bataille : l'un imitait, l'autre ignorait. Nous avons porté sur notre dos l'essentiel du combat. Honte à ceux qui ont préféré nous tirer dessus plutôt que de nous aider ! Souvenez-vous pour toujours des noms de ceux qui ont refusé ce combat ou, pire, qui ont préféré relayer les arguments calomnieux et anti-communistes de l'extrême-droite contre nous.

 

A cette heure, c'est le score du Front de Gauche qui tient la clé du résultat final dans ses mains.

 

C'est donc vous tous – et non pas moi, bien sûrqui avez cette décision car, à la vérité, nous aurons été la force politique nouvelle, la seule qui ait percé et qui soit née dans cette élection. C'est nous, dès lors, qui avons les clés du résultat.

 

Je vous appelle en conscience à assumer pleinement cette responsabilité sans vous occuper des commentaires, des impressions, des petits jeux de pronostics auxquels j'invite à ce que personne ne s'abandonne. Et je le redis très clairement : à cette heure, en conscience, il n'y a rien à négocier ! Notre engagement n'a besoin d'aucune autorisation ni d'aucune cajolerie pour se déployer dans toute sa force.

 

Je vous appelle à vous mobiliser aux rendez-vous qui vous sont donnés. Le premier mai derrière nos syndicats, avec la classe ouvrière dans la lutte, notre camp, notre famille politique : le monde du travail et de ses revendications ! Je vous appelle à vous retrouver le six mai – sans rien demander en échange ! – le six mai, pour battre Sarkozy !

 

Je vous demande de ne pas traîner les pieds, je vous demande de vous mobiliser comme s'il s'agissait de me faire gagner moi-même l'élection présidentielle.

 

Ne demandez rien en échange, seulement l'acte de votre conscience ! Pourquoi ?

 

La bataille que nous menons n'est pas une bataille personnelle, ni même une bataille dans un seul pays : il s'agit de retourner la table, de renverser la tendance qui en Europe maintient tous les peuples sous le joug de l'axe Sarkozy-Merkel. Il faut le briser en France !

 

Voilà ce que nous allons faire ! Et parce que nous allons le faire, alors, il sera clair, net et sans bavure que c'est nous qui faisons les décisions dorénavant, à gauche, et dans le pays !

 

Élevons-nous à la hauteur du pouvoir qui nous a été donné par notre rassemblement. Continuons tranquillement de marcher notre chemin, car je vous le dis : inéluctablement, l'Histoire vient à notre rencontre et nous allons à la sienne. Inéluctablement, les solutions que nous avons défendues, et principalement celles du partage des richesses et du changement de régime, seront mises à l'ordre du jour par les chocs qui s'annoncent.

 

Quel que soit le président de la République qui sera élu, la finance, d'ores et déjà, est déterminée à agresser le peuple français. Et alors, quel que soit le responsable, il n'aura d'autre choix que de se soumettre ou de résister : et pour ce qui est de résister, il n'y a qu'une force, la nôtre !

 

[l'assistance scande : « Résistance, résistance ! »]

 

Ayez au cœur le sentiment du travail bien fait. N'oubliez jamais les images de la force de votre rassemblement. Ne vous laissez plus jamais éparpiller, disperser.

 

En une seule fois, nous sommes parvenus dans le peloton de tête : la prochaine sera celle de la conquête définitive du pouvoir, par les urnes et la démocratie.

 

 

Vive la République, vive la classe ouvrière, vive la France !

Partager cet article
Repost0
20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 23:00

Pour respecter la loi, je ne posterai aucun article

 

de vendredi 24H à dimanche 20H

 

 

merci pour votre compréhension !

Partager cet article
Repost0
20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 00:04

 

DIMANCHE

                                 

                         VOTEZ

                                    

                                        MELENCHON

 

Partager cet article
Repost0
20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 00:01

Plus de 1300 universitaires, chercheurs, enseignants, personnels de santé, artistes, travailleurs de la culture viennent de signer un appel pour soutenir le programme et la pratique politique du Front de gauche et de son candidat commun Jean-Luc Mélenchon. Parmi eux, plus de 400 enseignants-chercheurs, dont une centaine de professeurs d’université de diverses disciplines, des dizaines de directeurs de recherche et de chercheurs des grands établissements publics de recherche (CNRS, INSERM, INRA, etc.), des centaines d’artistes et de créateurs (écrivains, plasticiens, musiciens, cinéastes, metteurs en scène, comédiens etc.)

 

Toutes et tous veulent montrer leur volonté de se mêler de la chose publique, d’en finir avec l’injustice sociale et les inégalités.

 

Le projet pour la France, pour l’Europe qu’incarne le Front de gauche rassemble ouvriers et cadres supérieurs, syndicalistes et militants associatifs. En rupture avec la pensée dominante, le Front de gauche suscite un vaste mouvement de soutien dans la communauté scientifique et culturelle du pays.

 

 

Lire l'appel sur l'Humanité.fr

 

 

Voir la liste des signataires

Partager cet article
Repost0
18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 06:59

 

C'est la dernière ligne droite avant le premier tour, alors

 


PRENEZ LE POUVOIR

 

pour une France HUMAINE

pour une France du PEUPLE et non de la FINANCE

pour un AVENIR MEILLEUR

pour avoir une France de la 6ème REPUBLIQUE


paris120419-224x320

Partager cet article
Repost0
17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 07:33

Lundi 16 avril 2012, Jean-Luc Mélenchon était l'invité de l'émission "Elysée 2012" sur I>Télé où il a réaffirmé sa certitude que la brêche ouverte par le Front de Gauche en France ira s'élargissant à d'autres pays européens.



J.-L. Mélenchon - I>Télé - 16.02.2012 par lepartidegauche

Partager cet article
Repost0
15 avril 2012 7 15 /04 /avril /2012 00:47
Partager cet article
Repost0
14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 00:01

sarko.gif

Partager cet article
Repost0
13 avril 2012 5 13 /04 /avril /2012 06:40

Cette semaine, le Nouvel Observateur fait couler son encre, en essayant de trainer le candidat du Front de gauche à l'élection présidentielle, dans des eaux bien fétides, chargées des éléments de langage communs au FN et au Medef contre Jean-Luc Mélenchon.

 

Nous imaginons bien le légitime dégoût que cela ne manquera pas de provoquer auprès des lecteurs d'un hebdomadaire qui, en se trompant d'adversaire, en utilisant contre le candidat du Front de gauche des propos de caniveau, commet bien plus qu'un dérapage journalistique, qu'une erreur politique. Nous sommes là devant une sale opération électoraliste qui déshonore autant ceux qui l'ont commandé que ceux qui l'ont exécuté.

 

Oui mais voilà. Avec l'irruption citoyenne qui caractérise notre campagne, le pilonnage du Nouvel Observateur contre le Front de gauche fait déjà parti d'un vieux monde. Il n'est pas très beau à voir. Nous avons d'autres horizons, notamment les dizaines de milliers de visages rassemblés à la Bastille, au Capitole, et samedi sur la plage du Prado à Marseille. Ils sourient quand cela fait grimacer le Nouvel Observateur. C'est triste pour un titre dont les engagements passés trouvent un écho avec l'esprit de Résistance incarné aujourd'hui par le Front de gauche. En nous insultant, le Nouvel Obs se manque d'abord à lui-même.

 

Oilivier Dartigolles, porte-parole du PCF et co-directeur de campagne de Jean-Luc Mélenchon,

Partager cet article
Repost0
12 avril 2012 4 12 /04 /avril /2012 00:46

 

 Hier soir, les militants du Front de gauche de l'Ain étaient à l'initiative d'une réunion publique dans la salle des Fêtes de Montluel. Avant l'intervention d'Yves Dimicoli, dirigeant national du PCF, une quinzaine d'individus ont semé le trouble puis se sont attaqués physiquement à deux jeunes communistes tout en criant des slogans fascistes. Une enquête est en cours.
cartes_france_fn_fdg-copie.jpg

 

Voilà les conséquences des discours de haine. Cela est très grave et doit amener les républicains à dénoncer de tels agissements. Certains propos publics visant le Front de gauche et son candidat, Jean-Luc Mélenchon, venant de la droite et de l'extrême droite, et aussi malheureusement de responsables de gauche qui se déshonorent, peuvent nourrir un climat nauséabond. Le Front de gauche poursuit sa campagne. Les menaces et les provocations ne nous impressionnent pas. Nous répondons par l'irruption citoyenne, l'enthousiasme et l'espoir.

 

extrait du site http://www.pcf.fr/

Partager cet article
Repost0