Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 mars 2013 7 31 /03 /mars /2013 18:00

Jeudi soir, 20 h 45: d’entrée de jeu, François Hollande confie qu’avant d’être élu, il pensait que la crise serait réduite mécaniquement par une reprise de la croissance. Il déclare avoir été surpris par l’évolution contraire!


Joue-t-il ou est-il sincère?


S’il s’agit d’un aveu, celui-là révèle un authentique aveuglement chez le futur chef de l’état. Il n’aurait pas compris que la récession économique et la crise de l’euro proviennent de l’engrenage mortel du transfert des richesses produites vers les pôles financiers et de la pression sur les dépenses publiques, le pouvoir d’achat populaire, les investissements productifs. Il n’aurait donc pas compris qu’en ne modifiant pas ces politiques libérales, les états dérapent sur une pente sans espoir de remontée.


Aveugle ou non, François Hollande persiste à ne pas rectifier le tir d’une politique d’austérité dont il est le chef comptable scrupuleux: moins de dépenses publiques, moins de rémunérations au travail, moins de tout sauf pour le grand patronat et le Medef, afin de satisfaire tant bien que mal au pacte austéritaire européen signé des deux mains, contrairement à ses promesses électorales...


Dans ces conditions, comment peut-il croire lui-même à l’amélioration de la situation française en fin d’année? Sinon pour résister mentalement à l’effondrement de la confiance que lui avait accordée les électeurs voilà seulement 10 mois.


Christian AUDOUIN

Partager cet article
Repost0

commentaires