Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 septembre 2013 3 04 /09 /septembre /2013 16:00

Lundi soir, devant l’écran, à heure de grande écoute, branché sur une chaîne d’info en continu, «la première de France». A la Une, la Syrie. Au menu, compte rendu et commentaires des rencontres entre Jean-Marc Ayrault et les représentants des groupes politiques au Parlement. Tout téléspectateur à peu près normalement constitué s’apprête à connaître les points de vue de chacun d’eux à sa sortie de Matignon.



La parole est au PS. Trois des siens sont sollicités dont le président de l’Assemblée.

 

Puis, vient le tour des porte-parole de la droite au nombre de trois ou quatre (on s’y perd). En prime, le public a droit à Copé, Juppé et Fillon. Nos nerfs sont mis à rude épreuve...

 

Et puis ? Et puis c’est tout, comme le dirait l’une des marionnettes des Guignols de l’Info. Pas de micro tendu au représentant communiste du Front de gauche !

 

Mais, un peu de patience, viendra bien son tour ? En interlude, diffusion d’une nouvelle séquence socialiste - UMP, sans compter la reprise en boucle des propos du Premier ministre. Front de gauche : toujours rien. Ils ont osé !


Ah ! Un invité surprise sur le plateau en la personne du Vert Jean-Vincent Placé. Le prisme du pluralisme s’ouvrirait-il quand même un peu ? La déception tombe vite. L’invité n’est là que pour plaider le point de vue de François Hollande. Il se dit cependant favorable à un vote du Parlement. ça tombe bien, quelques minutes auparavant, le ministre en charge des relations parlementaires avait ouvert cette hypothèse refusée jusqu’à présent par l’Elysée. ça sent fort l’arnaque dans le théâtre du studio où des journalistes «indépendants et libres» foulent leur déontologie au pied du pouvoir en place.

 

Ils font le boulot : à gauche, tout le monde est d’accord avec une intervention militaire en Syrie. La preuve, c’est que le Front de gauche est absent et silencieux.


Par quoi et par qui ces confrères sont-ils contaminés ? Les paris sont ouverts.


Christian AUDOUIN

Partager cet article
Repost0

commentaires